Accueil
Poésie libre / Le voyageur immobile
              
Poésie libre / Le voyageur immobile
         
Poésie libre / Le voyageur immobile

Le voyageur immobile
par Banniange


Opiniâtre sculpteur, le vent façonne encore Ton image changeante au cours des millénaires, Nomade des chaos et des cendres stellaires, Tu roulais dans la nuit au son des météores. Couché dans les déserts ou au creux d'un ravin, Au milieu d'un nuage, au sein des océans, Narguant le tonnerre qui foudroie les étangs, Bravant tous les maelströms qui hantent les marins, Pur diamantaire ciselant la lumière Dans le creuset des ans où songent les matières, Parfois tu fus idole au fond des sanctuaires, Parfois tu fus une arme emportée à la guerre. Tu ne pouvais souffrir, tu ne pouvais aimer, Comme un Dieu insensible à toutes les prières, Pourtant, sans doute , un rêve aurait pu t’animer, Et t’accorder la vie toi qui n’étais que pierre.



Poème posté le 15/05/16


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.