Accueil FORUM Inscription/connexion

Orage
par Anita


L’orage au vent violent ébouriffe la grève Foule le sable fin et dérobe mon rêve, Assombrit le rivage, rehausse le parfum Du sauvage maquis, de l’anis et du thym. La lumière du soir argente les olives, La corolle des fleurs qui penchent sur les rives. Il plane les regrets des bras et des pieds nus Des tapis résineux ombrés des pins chenus. Aux plages délaissées, en ultime caresse, La vague et son reflux étale sa faiblesse. . De touches assombries les sommets sont tachés Enroulés de brouillard et aux nues, accrochés Le soir a recouvert d’un repli de sa mante Le voilier assoupi en lagune indolente, Il attend patiemment le temps du mimosa Un lambeau de ciel bleu piqué à son grand mat. S’envole d’un rocher, pour un très long voyage, L’essor d’un goéland aux couleurs de nuage Son aile déployée lacère un pan des cieux , Abandonne un duvet qui n’appartient qu’aux dieux. L’orage au vent violent ébouriffe la grève Foule le sable fin et dérobe mon rêve, Assombrit le rivage, rehausse le parfum Du sauvage maquis, de l’anis et du thym.



Poème posté le 28/11/10


 Poète
Anita



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.