Accueil
Poésie libre / La genèse
Poésie libre / La genèse
Poésie libre / La genèse

La genèse
par Lolo


par Lolo


Je suis du premier bang, univers en furie Un monde s’ébauche de par les étincelles La splendeur de l’éclair s’empare de ce ciel Ce flux m’attire dans un milieu d’euphorie Partie prenante en cet instant de l’existence, Le présent avance sur le trottoir du temps J’appartiens à ce mouvement sans pour autant Comprendre mon destin, où je me purifie L’arbre qui s’exprime n’est pas sans importance Sommets massifs jusqu’à ces amoncellements Pourquoi j’étouffe quand l’air pur se raréfie ? Je suis conquis par ce trop-plein d’épatement L’orage fait place à de paisibles murmures La table est mise pour voir grandir l’avenir Rien ne sera avant l’arrivée du fruit mûr L’envie de vivre ne pourra se contenir Le jour qui se lève, l’océan qui me drague, c’est d’une richesse à vous cajoler l’esprit Sur ma main, coule la finesse de la vague Cette pétulance se joue de l’incompris Un mouvement gorgé de multiplicité Qui m’amène vers un instant d’unicité D’un élan de l’esprit, je soulève son voile Le visage fixe, je m’élève des yeux Compréhension d’un univers qui se dévoile Une incursion dans un infini mystérieux Comme un bouquin décrivant la vie qui s’ébat Il ne se raconte pas en mille chapitres Il attend sagement, couché sur ce pupitre Il n’a qu’une page pour montrer l’au-delà Comment interpréter ce qui me pousse à vivre ? Un pas sur la route de mon engagement Il n’en tient qu’à moi pour comprendre son message C’est une vérité limpide et absolue Elle exprime la vie et son prolongement Euphorie complète à la vue de ces paysages Un jalon de plus sans aucune retenue Ma destinée est de m’envoler pour la suivre Je me vois grandir quand elle se trouve autour J’aime la paix durant ces moments authentiques J’ai besoin d’entendre ce son plus que magique Je me vois monter à l’instar de ce vautour J’aime sentir ce qui m’emporte vers les cieux Et me fondre à ce qui est rendu merveilleux Un manuscrit conçu pour te déboussoler Bouillon de lumière qui fait caracoler Il frôle sans doute et malgré lui la magie Sa juste puissance, jet de la démesure Ces lignes splendides, des mots à l’état pur Il sait incendier ceux rêvant d’analogie Tu ne le verras pas assis sur tes genoux Il se cache comme le dernier des voyous Il s’ébauche à travers le temps en forteresse Engagé dans sa voie, je ressens sa caresse Il a perduré et fait don d’intelligence Je pense donc je suis lié à cette mouvance Je suis donc je me fonds à ce décor sacré Sensation de typhon qui cherche à m’enrouler Pareille force qui pourrait tout balayer Un courant où nul n’a le pouvoir de s’ancrer Des accents modulés qui sauront satisfaire Engouement de l’esprit, un parfait équilibre Arrivé grâce à cette commotion cosmique, un colibri à l’aile vive, se fait libre Déploiement d’envolées au caractère unique Jusqu’au lendemain où tout sera à refaire À coup de voltige, sans borne ni clôture Mélodies affichant en couleur son pouvoir Elles me chantent la douceur d’un au revoir Elles traduisent la beauté de la nature Nuée de floraisons laissée par son empreinte La vie qui s’exhibe, ne cesse de charmer Fenêtre sur une démarche intellectuelle C’est la foulée de plus qui va me désarmer Réjouissance intense que je peine à dépeindre Moment d’extase devenu perpétuel



Poème posté le 05/06/16



 Poète ,
 Interprète
Lolo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.