Accueil

J'aimerais tant
par Ninon RJ


J'aimerais tant pouvoir, au plus fort de l'été, T'emmener avec moi, là-bas, dans ma montagne. Viens, nous y vivrons seuls. Le soir, quand l'ombre gagne, Le rocher, tout là-haut, paraît ensanglanté. Tu seras, comme moi, peu à peu envoûté. Nous ne parlerons pas. En bas, dans la campagne, La nuit roule déjà, et déjà nous rejoignent De grands pans d'ombre bleue. Nous entendrons tinter Une clarine encore. Un chien aboie. L'effraie Va doucement chanter. Alors je te dirai Le silence angoissant des longues journées vides Sous le tilleul sucré où bruissaient les abeilles, La vie qui s'égouttait comme l'eau de la seille, Lentement, lentement, endormeuse et perfide. La Doumka



Poème posté le 01/01/11


 Poète
Ninon RJ



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.