Accueil
Poésie libre / Madame Andrée
Poésie libre / Madame Andrée
Poésie libre / Madame Andrée

Madame Andrée
par Aodren


Dans mes pas hésitants, le temps s’est embourbé, Au point de n’être là que pour y figurer. Comme l’amer est rance quand on n’écume plus… En creusant sous mes yeux des sillons si salés, Il n’affleure aujourd’hui qu’en des maux dissolus. Mes démons se pavanent de leurs teints halés. Je songe à abdiquer quand mon regard oblique Sur des feuilles jaunies, gorgées de tes fragrances, Les forces de l’esprit donnent, par leurs suppliques, L’arrondi nécessaire à ma désespérance. Je funambule à l’envi sur un câble un peu lâche, Lesté d’autres chœurs lourds dont l’écho balbutie Des bribes d’ablutions essoufflées d’inerties Que tu aurais sans doute ôtées de ton panache. Tu manques à nos instants ; La mer est agitée, Car elle se souvient de chaque sommité, De ces fragments iodés que je sens sur ma manche, L’ovalie délicate d’une rose blanche, Jamais apprivoisée… Alors que je décris ces contours imprécis, Je repense à ton cœur qui ne bat plus ici. Je me surprends à croire aux logorrhées d’église, Vois-tu comme la peine dérationalise, Le fil de mes pensées ? Je t’écris l’au revoir jamais entériné En surlignant l’espoir, quand viendra l’insomnie, D’y revoir ton sourire, au spectre décliné Dont les couleurs uniques éclaireront la nuit.



Poème posté le 27/06/16


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.