Accueil

Ophélia
par Poesie101


Je verserai ce charme au seuil de votre gloire **Si vous suivez ma folie en ce firmament; C’est par cette beauté ― mais toujours elle ment ― Long fluide qui coule au littoral de Loire Que je voudrais mourir pour vous, Mademoiselle. Jamais! ô non! jamais! l’arôme véhément ***De votre chevelure ébène, ah! sous le vent Produirait mon émoi derrière ma prunelle! Percevez la douleur occupant votre source Glaciale. Elle gronde. Et ce charme, à la course, S’évapore. Pourquoi tant d’indifférence? Or Je sais que vous m’aimez; j’ai, sans nul doute, envie De prendre votre lèvre! et puisque je m’endors, Verrai-je Ophélia, la femme de ma vie? Sonnet Français Néo-Classique En Alexandrins

Note<br />
<br />
* : Sonnet inspiré d’une des pièces les plus célèbres de Shakespeare modelé selon mon vécu personnel.<br />
<br />
** : Asylexandrin (7/5), toléré en poésie post-classique.<br />
<br />
*** : Assouplissement de la césure


Poème posté le 03/03/11


 Poète
Poesie101



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.