Accueil
Poésie libre / Pluie, vapeur et vitesse
              
Poésie libre / Pluie, vapeur et vitesse
         
Poésie libre / Pluie, vapeur et vitesse

Pluie, vapeur et vitesse
par Jacou


Le peintre a travaillé sa toile est consumée L'avalanche des ors poudre de mille feux Chaque parcelle nue où se noient des fumées Formant un fin brouillard qui déchire les yeux Où porter le regard dans l'espace exténué ? Le spectateur s'y perd ne distinguant le sol Le silence ruisselle et habite les nuées : Un jeu trouble et secret de couleurs et d'envol Un beau jaune doré répand de la lumière Pour aider le lecteur à distinguer des formes Mais c'est trop compter sur les aspects éphémères Rien de ce qui se voit ne peut être uniforme Un train peut-être, un vent, une barque sur l'eau Le pont de pierre au loin se suspend sur le fleuve L'instant panique approche d'un frontal assaut Se peut-il qu'un tableau nous dérobe les preuves ? Turner l'a peint hier de ses traits incertains Train, vapeur et vitesse ainsi que pluie brûlante Le ciel se dissout et il n'est plus de lointains Le sujet de la toile est la vie éclatante



Poème posté le 06/08/16


 Poète
Jacou



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.