Accueil

Révolution
par Djamel


De Zouwara à Homs oublier des discours Kadafou Misrata pillonnée en continue par cette armée aveuglée La raison d'une vengeance de fou Zaouia la guerrière agencée Du bouillon pour les morts Avancer par ces chaines Libyenne arriérées Benghazi fer de lance des révolutionnaires forts Laissant ce régime dictateur reculé On dit un homme averti en vaut deux. Mais la leçon est mise a coté. Par les pensionnaires de Bab El Azizia peureux. Enfin survint ses frappes victorieuses Donnant aux populations une deuxième chance Détruisant blindés et lances missiles silencieuses



Poème posté le 22/03/11


 Poète
Djamel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.