Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Acrylique
Poésie libre / Acrylique
Poésie libre / Acrylique

Acrylique
par Korrigan Farouche

Highslide JS
par Anita


Il y a ta vie, il y a la mienne Il y a la leur et puis la notre Il y les routes toutes tracées Et puis les chemins escarpés Il y a les chemins sans desseins Et les sentiers pleins de parfum Tout ce que tu auras vécu Tout ce que je n’aurai pas fait Les choses que j’aurai ratées Les choses dont je me souviendrai Il y a des vies inoubliables De celles qu’on veut vivre cent fois Il y a des vies trop misérables Qu’on soutiendrait d’un peu de foi Il y a les choses qui éclosent Doucement sans une équimose Il y a les choses qu’on piétine Et d’autres que l’on s’imagine Combien de fois aurai-je pensé Partir un peu pour m’évader Vivre les vies qui s’offrent à nous Assassiner des rêves sans bouts Il y a les choses qui s’imposent Courir un jour, l’autre l’arthrose Il y a des images qui s’envolent Le temps les prend, le temps les vole Les vies trop inspirées Les chemins contemplatifs Les passages furtifs Et les pas sages enfantés Les moments enchantés Les grottes affûtées La terre et le soleil Les yeux et les oreilles Il y a les moments d’errance Et ton fer de lance Il y les moments fous Et les moments flous Il y a les mots qui mentent Qui trompent une vie Qui plonge par leur agression Un vécu dans l’oubli Et la vie qui respire Qui compose et inspire Expire des naissances Et arrose de chance Ou de mauvaise fortune Suivant la couleur de ta lune Des dunes, de la tune, l’infortune Jaillit du hasard Provoqué ou cultivé Un hasard peut tuer la vie La vie ne peut tuer le hasard Ne le perds pas du regard Le ciel est gris et parfois noir Mais cherche bien il y a l’espoir Caché derrière un gros nuage Il calmera ta haine, ta rage Et alors tu verras la vie La vie entière sans aucun pli Un point de vue omniscient Illumination, clairvoyant Elle va, elle vient partout en tout Elle meure et revient sans chagrin Elle pleure et rit le cœur battant Où elle va c’est pas l’important Regarde ça explose ça n’en finit jamais Et de l’éclat d’une rose né un peuple d’enfant Qui creuse leur caboche et au long du temps ébauche La peinture d’une vie. La sienne, la tienne, la leur, la notre.



Poème posté le 30/06/08


 Poète
Korrigan Farouche



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Anita



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.