Accueil
Poésie libre / Pour quelques harmonies
Poésie libre / Pour quelques harmonies
Poésie libre / Pour quelques harmonies

Pour quelques harmonies
par Lolo


par Lolo


Le bruit de l’eau berce de doux airs de musique Qui badinent parmi les échos fracassés S’entourant de mille et un puissant sentiment, ils vont et viennent dans l’univers d’agrément Où tu nous apparais quelques fois tracassé Quand tu te retournes, rien n’est aussi classique Trompettes et percussions engloutissent nos voix Quel bonheur loin de ces instants de désarroi ! Tu sais que la vague ramène sans relâche Une note figée, parfois déconcertante Tu sais comment saisir ces sons devenus lâches Et s’accaparer de cette énergie vibrante Ton sourire alerte s’allume de couleurs Pareil à un puissant élan annonciateur Profond moment devenu une échappatoire On sent ta démarche gratifiée de pouvoir Mais la musique ne fredonne plus les craintes De recommencer à s’engourdir chaque soir Surprise d’entendre la note interrompue, ton éclat change pour une nouvelle teinte Besoin d’éradiquer ces rougeurs en surplus Le malaise cherche la fraîcheur sans espoir Une vive note s’est brisée, a mis fin À des mélodies, des berceuses, des refrains Et à cette course t’affichant séduisante Ta vie s’obscurcit et semble peu complaisante Ta requête, raser ce rempart de silence Mains allongées, et visage démaquillé Une tranquillité qui te fait osciller Un anonymat pervertit en insouciance Les cheveux affolés, ton allure s’évade À la recherche de ce rythme de balade Qui te faisait rêver sans le moindre tracas Nous vîmes bien tes yeux briller dans un fracas Ces yeux s’affirment et d’un trait, ils nous dévisagent La clarté sera de mise après leur passage Maintenant que tu sais que la musique existe dans l’esprit infini de certains fantaisistes, la fleur de ton âge grandit en harmonie sans que rien ne puisse y dire des calomnies Y a rien à gagner, y a rien à comprendre Mais plutôt des milliers de paroles à entendre D’une main égarée, tu t’es précipitée avec un soupçon de joie accroché aux lèvres vers ce que tu avais si bien anticipé La foulée conquise à cet agréable lièvre, rapproche l’oreille de ces échos perdus Et puis sans l’espérer, ces jeux d’incertitude Disparaissent et laissent place à la gratitude L’harmonie a banni tous les sous-entendus L’artiste en qui souffle le mouvement secret, s’est ouvert, a donné son entrain par décret Avec grande fougue, il allume en flambeaux ces rythmes de l’esprit qui s’enracinent en soi Nous avons tous vu des yeux flamboyants d’émoi sur un visage ami qui se révèle beau La patience adoucit tes mouvements hâtés Légèreté d’une valse qui poétise Elle s’accroche à ta main sans te révolter Nouvelle envolée pour s’éloigner des sottises

Quand la musique fait partie du quotidien

Poème posté le 05/09/16



 Poète ,
 Interprète
Lolo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.