Accueil
Poésie libre / Rétine
              
Poésie libre / Rétine
         
Poésie libre / Rétine

Rétine
par CamilleRose


Nuit sans sommeil. Ou bien… Est-ce un rêve, une cavale de fous Qui fait luire en fenêtre des pousses de remous ? Lèvres qui tremblent sur un sursaut d’automne La pluie goutte d’octobre aux fringales des loups Pas un bruit, l’horizon ronronne Peut-être un filet d’eau qui se perd en sourdine Ou serait-ce le chat qui rêve de sardine ? Un pas au loin, une envolée de pouls Un caprice de matin Une maraude de raccords Mautadine ! C’est le vent qui se joue De mes nerfs en bobines ! Déroulant, enroulant sa fleurette de bonds Maillant sous le coton des bouts d’haleine. Cloue ! Des traverses à mon corps qui se tord de travers Fends ! A grands coups de burin mon ventre que tu mords C’est un champ de rafiots qui tanguent, et basculent Une fouille de clapots. Ne t'arrête ! Bouscule ! Ma débauche de fibres Un tapage nocturne entre le sang et l’eau Qui calibre L’émoi au fil des mots Haillons de lignes fières à retourner la peau A brouiller chaque piste et souffler sur les reins Sa comptine d’hier, d’aujourd’hui. Gredin! A chaparder ma chair, vers qui s’affolent du jour Crochetant Ma dépouille de veines au fond d'une arrière cour Je me cambre, tu m’aspires C’est un ruissellement où s’abreuvent, matin, Nos bouches à se remplir Mais la cisaille des jambes décolle des rayons Aux tout premiers éclats, les rêves s’abandonnent Sur un coin de raison



Poème posté le 30/10/16



.