Accueil
              
         

A tant...
par Mahea


A tant Regarder le soleil Qui se meurt sur la mer... J’y perds le sommeil A n’être plus que sable Jusque dans l’odeur des mots ... A tant vouloir rêver... J’y perds la raison A n’être plus qu'un souffle Jusque dans tes pensées ... A tant feutrer ma voix... Ainsi que d’autres j’aurai cru Aux brumes lentes De nos mains A craindre, à fuir ... Le vide en soi... *



Poème posté le 26/07/11


 Poète
Mahea



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.