Accueil
              
         

Les randonneurs
par Louis Vibauver


Les randonneurs en rang d'oignons Se mett'nt au pas, sans commission: Ça leur fait les pieds, non de non, Qu'au marché, yait la procession. Toujours en form', jamais en train, Ils sont à pied d'oeuvre au matin Et sur les sentiers, les chemins Ils se donnent presque la main. Pour leurs pieds, ils aiment les vers Et la ballade pour son air Mais c'est la marche qu'ils préfèrent Et qu'ils rythm'nt au bout de leurs fers. Réalistes, les pieds sur terre Pour que tout march' , jamais à court D'itinérair's ou de parcours, Ils ont toujours un pied à terre. Jamais à côté d' leurs godasses, Jamais à court, toujours en chasse, Ils prennent leurs jamb's à leur cou Dès qu'ils sont un peu trop beaucoup. Pour leurs pieds, ils aiment les vers Et la ballade pour son air Mais c'est la marche qu'ils préfèrent Et qu'ils rythm'nt au bout de leurs fers. Ils se régal'nt à se distraire D'une partie de jambe en l'air; Ils prennent leur pied au grand air, Et tout le jour durant ils errent. Ne leur parlez pas de loto: A ce jeu, ils font fausse route Et montant sur leurs grands chevaux Ils pédalent dans la choucroute. Pour leurs pieds, ils aiment les vers Et la ballade pour son air Mais c'est la marche qu'ils préfèrent Et qu'ils rythm'nt au bout de leurs fers.



Poème posté le 02/08/11


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.