Accueil
Poésie libre / Malaga
              
Poésie libre / Malaga
         
Poésie libre / Malaga

Malaga
par Malaguenos


Sur la jetée du port Quand Malaga s’endort Je traine mon esprit Sur les reflets de l’eau, Reflets d’Andalousie Et reflet des bateaux Des visiteurs d’un jour D’une ville andalouse, Accueillante toujours Et en amour jalouse. Si son soleil est fort, Un peu trop pour certains, C’est son plus grand trésor Qu’elle a entre ses mains. Si vous la visiter Elle se laisse admirer. De son parc exotique A son centre historique Jusqu’à l’Alcazaba Il n’y aura qu’un pas. Le théâtre romain Est à portée de main Et pour voir Picasso Il y a juste un saut. Du Centre Pompidou A la Malagueta Il serait vraiment fou De dire : « je n’y vais pas ». Il faut longer le port Et cela sans effort Puisque c’est un plaisir De voir la mer reluire. Et de la cathédral À la place des « toros » Pas de chemin spécial Ni besoin de métro. Le mercado central Il est un peu plus loin Mais il n’est nul besoin De passer le canal. Quant à Gibralfaro Parcourir ses remparts Et voir la ville de haut, C’est un plaisir très rare Qu’il ne faut pas rater : Malaga et le ciel bleu mêlés.



Poème posté le 16/11/16


 Poète
Malaguenos



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.