Accueil
Poésie libre / Abjection
           
Poésie libre / Abjection
       
Poésie libre / Abjection

Abjection
par Salus

Highslide JS
par Mayor

huile de Mayor d’après Frank frazetta


Les barbares, de tous temps Sus aux foyers déferlèrent Derrière eux nos enfants errent, Disparaissent aux étangs… C’est une honte immense d’être humain ; Posséder comme un dieu toute vie à sa main ; Quand tout en nous noircit l’honneur étique ; Pourrir hier, et condamner demain ! Parler d’intelligence ! oser dire : l’éthique ! Pulluler - pouah ! telle l’ignoble tique. Si je pouvais ! échapper à ce sang, Même à la rime, aller l’inverse de la gens ! Si l’anthropien m’abandonnait - magie ! Quel paradis ! dans l’immaculé blanc, Au plein d’un cœur battant d’innocence assagie… Mais ! hors du monde ! et notre âme est agie. Je suis né monstre ! Ogre et vil, pour tuer. Dés lors, c’est bien trop tard, mieux vaut s’habituer ! S’accepte-t-on ? tordu, lamproie et goule ! Que servira, désormais, de ruer ! Seul, heureusement nul, je suis l’os de la foule ! J’ai le poison qu’on veut m’attribuer.. L’être debout, c’est l’horreur, le mal, hein ! C’est la plaie et le chancre, et la pyrale au grain ! C’est, foisonnant, des cailloux dans un rein ! L’être de boue ? un prédateur sans frein ! Eructant ! fade et bas ; chiant sur le jasmin ! C’est une honte immense d’être humain… Nous-même, ici, pour y vivre, Avions violé toutes sœurs Des trop doux prédécesseurs ; Et chaque massacre enivre !



Poème posté le 09/12/16


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.