Accueil
Poésie libre / Le signaleur
              
Poésie libre / Le signaleur
         
Poésie libre / Le signaleur

Le signaleur
par Banniange


Si je n’ai pas choisi d’être ici en ce jour, De contempler les trains s’en aller sans détour, Il me reste encore tant de vieux souvenirs Courant le long des quais où les feuilles soupirent. Au loin, j’ai entendu la corne de mémoire Que soufflaient longuement ces amours d’autrefois, Je les voyais frileux, redoutant ce départ, Des perles dans les yeux, un soleil dans la voix . J’hésitais un moment à brandir le signal, A ternir ce bonheur par un geste fatal, Car ils vibraient en moi tous ces tendres baisers, Je les sentais si fort en mon cœur, enlacés. J’étais un signaleur que le temps harcelait Qui devait sans remord séparer les aimés, L’un s’en irait très loin sans billet de retour, L’autre devrait rester en espérant toujours. Maintenant désoeuvré, arpentant cette gare, Où tant de pas pressés vont piétiner l’histoire, Je regarde parfois dans le soir revenu, Cette vieille tombe du soldat inconnu.



Poème posté le 26/12/16


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.