Accueil
Poésie libre / La marche des poètes silencieux
           
Poésie libre / La marche des poètes silencieux
       
Poésie libre / La marche des poètes silencieux

La marche des poètes silencieux
par Claire-Obscur

Highslide JS
par Claire-Obscur

création à l'encre de chine dite "sur œuf précieux" technique chinoise. Désolée, la photo reflète sur le brillant des vernis. L'image trompe un peu sur la qualité. Une autre de mes passions.


Entends-tu la marche des poètes silencieux Entends-tu les pas du peuple qui les suit As-tu vu leurs bannières abandonnées et vierges Comprends-tu pourquoi ils ont fermé leurs yeux Pourquoi leurs oreilles ont baissé pavillon, Comment font-ils à garder bouche fermée ? Entends-tu ? Écoute encore. Écoute-mieux Entends-tu les mots qu’ils tracent à la suie Que le peuple accentue des larmes de leurs cierges Comprends-tu pourquoi ce qui était muet Commence à enfler sous les pas opprimés Comment ont-ils fait pour rester si terrés ? Les mots s’écrivent partout de travers Des mots qui dénoncent les envers Qui scandent la vilénie, la honte et la misère Ils n’ont plus besoin de poètes pour écrire en vers Les mots viennent tout seul de leurs creuses entrailles Et résonnent bien fort aux pavés des batailles Le peuple est dans la rue, la colère a enflé Elle a détrôné Misère qui les affaiblissait A chassé Peur qui les tenait prostrés La marche est enclenchée, les pauvres en ont assez Les meurtris, les sans abri, les délaissés, les méprisés Sont sortis des cartons, et des égouts pourris Z’ont rejoint les malades et les morts en sursis Les éclopés, les condamnés qui paient pour les nantis Ils brûlent les billets, pillent les sous-sols bien garnis Des sociétés, des banques et de leur or jauni Ils ne le volent pas. Ils ne le veulent pas ! Il servira de poids pour couler les responsables de leur trépas Je vous le dis en vérité, l’humanité va se réveiller Les gens commencent à prier. Pas des prières de curé Pas des prières de religion. Mais des prières d’hommes Qui rêvent de fraternité et de Terre respectée Et refusent les sociétés qui les font bêtes de sommes Ils prient pour l’égalité, Ils prient pour une vraie humanité Les poètes ont écrit leurs rêves et leurs mots Sur les murs, les cahiers et les cerveaux de papiers Les murs ont parlé, les cahiers ont crié, les cerveaux Eux se sont réveillés. Les rêves étaient plus forts Que des rêves morts, ils ont créé des égrégores Écoute mieux, écoute les murmures des cœurs entrain de prier.

photo "La prière"<br />
création à l'encre de chine dite "sur œuf précieux" technique chinoise. Désolée, la photo reflète sur le brillant des vernis. L'image trompe un peu sur la qualité. <br />
Une autre de mes passions.


Poème posté le 20/01/17


 Poète ,
 Illustrateur
Claire-Obscur



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.