Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Te rejoindre, t'accompagner
Poésie libre / Te rejoindre, t'accompagner
Poésie libre / Te rejoindre, t'accompagner

Te rejoindre, t'accompagner
par Pampelune


Il fait froid ce soir. Je m’emmitoufle En vain. Le Vent me pénètre l’âme, Preneur impatient, insatiable. Peu à peu, mes paupières se plombent Et il m’invite, sifflant, à m’asseoir Au creux de sa paume. Ses pantoufles A ses pieds de dame, Douces, agréables, Taisent un silence délicieux, Précieux des cieux… J’ai bien pensé boire du vin, Mais il n’animerait que mon corps… Décembre, jusqu’à lors spectateur Satisfait, caustique, brutal, vicieux, Comme un odieux voyeur, un tâteur De faiblesse, Entre en scène ; et l’hivernale Torpeur, Rendue plus intense, d’autant plus parfaite, Est plus dominante que la peur… Elle laisse Mon souffle en suspens. Posée sur ma ligne De vie, Ses jambes se balançant dans le vide, Livide, Maligne, Ma Mort se pend A mon cou : Elle m’attend toujours, encore. Sens obvie A cette effusion. Je la connais, je l’ai presque faite… Aller bon sang ! Vas-y ma Mémoire ! Souviens toi ! L’effort est surhumain, le temps interminable Enfin… après une éternité… un éclair… Oui ! C’est ma sœur ! Mon moi ! La fusion De mon cœur, de mon être, de mon pouls ! Et cette Bise éteinte, c’est elle ! Elle m’appelle ! Ma chair gonflée d’engelures, ma peau sèche pèle. Pourquoi ne l’ai-je pas comprise ! Je suis minable ! Pardon ! Pardon ma chère pour ta solitude ! L’air Qui t’entoure sera chaud maintenant, promis. J’y ajouterai ma tiédeur, parente, amie. Ah ! Je viens ! Je viens, ma froide Angelle ! A toi.



Poème posté le 06/09/08


 Poète
Pampelune



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.