Accueil
Poésie libre / Promenade solitaire
              
Poésie libre / Promenade solitaire
         
Poésie libre / Promenade solitaire

Promenade solitaire
par Poesie Flanante


Mes pas crissent sur la venelle de sable ; Choisel, tes poules d’eau patinent Sur les rides de l’étang ombragé Où dansent encore tes peupliers. Douce renaissance d’un soleil qui se lève Pour décompter mes décennies Sur les cadrans mobiles des promeneurs punis De fleurs dont les têtes tournent, tournent De l’aurore jusqu’à l’aube sans répit. Je palpe le vent, Je ressens son souffle, Et sur le miroir l’onde brisant L’eau verte qu’elle maroufle Dune caresse d’été Fini par m’impressionner. Mes yeux se perdent sur l’étang Pour y croiser l’ombre d’une carpe Qui marsouine tranquillement Sous le sucre blanc d’un nénuphar. Lentement le voyage prend fin ; Les rayons ras ont consumé depuis longtemps L’unique Machaon magique posé en un temps Sur la vitre de mes printemps Qu’une femme aux ongles peints A laissé filer pour un autre destin. R.B

Poème lu lors de la présentation que j'ai faite de deux plumes fines qu'était, que sont les deux poètes ligérien Yves Cosson et Jean-Claude Lamatabois à Châteaubriant 44 pour un événement associatif organisé par l'association Aurore Etoilée<br />
<br />
On y retrouve l'étang de Choisel et la nature chère à Yves-Cosson né à Châteaubriant et le Machaon magique l'une de ses poésie.


Poème posté le 03/02/17


 Poète
Poesie Flanante



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.