Accueil
              
         

Déménagement
par Alejandro


Mon esprit aime déménager Sans ménager Sa monture. En avion, en bateau, en voiture : L’aventure commence En laquelle la démence Dépense Ce qu’elle pense. Soit un matin, soit à demain, Soit à une main, Mes départs ne sont jamais loin. Ils peuvent être là, ailleurs, dans ce coin. Toujours statiques, Jamais immobiles, ni domestiques. C’est une enquête, Une contre-enquête, Un séjour en médiathèque, Un bonjour à ma bibliothèque. C’est un avenir En devenir. Je suis l’escargot de la race humaine, Je porte sur mon dos, mon domaine. Et bien que ma lenteur Agace : je sais pourtant battre le plus grand galopeur ! Un jour comme un autre, J’irai voir Pierre l’Apôtre. Je lui demanderai justice Pour que mon préjudice Justifie l’intervention divine, Et me face cesser la courbure de mon échine. Alors mon déménagement en Chine Dira : « enfin ! » Et je signifierai à la terre ma fin ! Alexandre, le lundi 6 février 2012.



Poème posté le 08/02/12


 Poète
Alejandro



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.