Accueil

Course Folle
par Monte Kristof


L'inspiration me vient des vignes de Bacchus, Cette liqueur est à mes lèvres l'ambroisie M'emportant vers le Poème, par quelques nuits Blanches où je ne m'endors qu'après l’angélus. Les yeux clos je me perds en des parfums que j'hume Avidement; des parfums de pays lointains, Des parfums de champs terreux que de fortes mains Labourent. Des parfums de bières et d'amertume. Lors de ces quelques nuits, l'étain de ma plume Couvre de murmures la peau blanche et sans vie Des heures que je sirote, un vers à l'esprit. D'un coup mes étoiles s'éteignent une à une. Vite! un autre pichet! Le vin, le vin s'envole, Buvons! Et qu'ainsi reprenne la course folle!

Après un pichet de trop, les muses sont venues me chuchoter ces quelques mots! Commentaires/critiques sont les bienvenus!

Poème posté le 08/02/12


 Poète
Monte Kristof



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.