Accueil

Ca se trouve
par Djack


Et s'il se trouvait quelque part en nous Cet eldorado, pays de cocagne Alors on aurait perdu un temps fou A jouer du goupillon, de la saccagne Si je te disais par où je suis passé Au nom d'Utopie, mes errances... Y-a-t'il assez de paix dans nos pensées Pour y voir mieux que de la chance ? J'ai labouré, j'ai fouillé les entrailles De tant de terres, dans tous les pays Que devant tant d'inanité je baille Ca sert qui, profite à quoi, ce fouillis !? Mais on se dit que nécessité fait loi Que ce n'est pas là jouer au plus malin Alors se vendre au plus offrant ma foi S'assouvir jusqu'au soir, prétendre au matin... J'étais si avide de recherches Que j'y ai perdu toute sérénité Si jamais tu m'as tendu la perche Je ne l'ai saisie que par avidité. Tu dis que ça se trouve là, devant nous, Encore une enjambée, une dernière vague. De l'horizon nous revient ce vent fou Tes yeux laissent mes yeux dans le vague. Mais si il se trouvait quelque part en nous Ce monde perdu, splendeur épargnée! L'abandon du mouton sur le coeur du loup Au-delà des frontières, des grandes saignées.



Poème posté le 06/03/12


 Poète
Djack



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.