Accueil

Questions...
par Aodren


Je serai cette poussière, posée sur une feuille, Qui emprunte les vents menant au paradis. Que me diront tes yeux, lorsqu'une fois sur le seuil, De ton ourlet d'argent, je t'offrirai ma vie? Me donneras-tu alors, ce baiser qui nous hante, Celui qu'on se promet aux brumes vespérales ? Dans ces limbes où transpirent les parfums d'amarante, Qui appellent mon corps à devenir animal... Mon voyage sera long et mon ciel sans limites, Mais dans mon cœur se terrent l'insolence des fous, La promesse de ta peau quand l'espoir se délite Et qu'une larme bleue se trahit sur ma joue. Que feras-tu, dis-moi, quand ma bouche te perdra Sur les chemins nocturnes de tes convictions, Quand sous la lune rousse, je chercherai tes draps Et les réponses charnelles à toutes mes questions ?



Poème posté le 29/06/12


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.