Accueil

Wonderful world
par Aodren


Sur le chemin du rêve, les lumières de la ville Défilent en infinis sur le bitume noir. J'ai dans mon atmosphère les promesses de Sibylle Qui résonnent encore dans leur écrin du soir. Il y a dans l'habitacle cet air du grand Louis Qui donne à ce qui meurt l'impossible frisson Nos deux mains se frôlant aux frontières de l'oubli Sont les ruines insouciantes de notre Panthéon. Sur les vagues de l'asphalte, j'ai cherché ton regard, Les sursauts de l'iris quand le texte déploie Ses couleurs insensées, flottant sur l'étendard D'un horizon masqué par le bruit de tes pas. J'ai vu les peupliers tanguer sous le vent frais, Les étoiles briller sur nos âmes perdues. Derrière la lune, mon ange invincible dormait Loin des mirages sombres de ce rêve dissolu J'ai refermé les yeux sur ce dernier chapitre, Étourdi par l'absence de révoltes à mener, Profitant des vapeurs, j'ai inscrit sur la vitre La maxime du grand Louis, un bout d'éternité. « What a wonderful world... »



Poème posté le 01/07/12


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.