Accueil

Le divan
par Jim


Ton corps est un divan aux formes capricieuses Sur lequel ton amant ne trouve le sommeil Il s’enivre au parfum de liqueurs capiteuses Ebloui par l’éclat que dardent tes soleils Se dessinent les lignes par monts et par vals Qui roulent son désir vers ta source abondante Il ne souhaite péniche échapper au canal Que tes berges jumelles suivent descendantes Car en ton paysage charmant tout est double Et même l’est deux fois Quand lascive tu tournes Offrant après le Ying le Yang caché qui trouble Après s’être oublié au frais de tes doux seins Par ta croupe affolé son esprit se détourne Il ne sait plus arder son cœur sur quels coussins.



Poème posté le 06/07/12


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.