Accueil

Filet de voix
par Aodren


De ma fenêtre ouverte, j'ai entendu son chant S'ouvrir aux teintes rousses d'une lune celtique. Bien que striés de brume, ses plus beaux arguments Scintillaient dans la nuit de ma contrée antique. Profitant du halo, je décidais de vivre, Et de suivre les notes dans les chemins ailés. Se peut-il que l'espoir que l'on voit dans les livres S'affranchisse dans les eaux d'une rivière gelée ? J'en ai suivi le cours, habité par les lieux Les arbres centenaires prônaient leur droit d'asile, Dans la quiétude opaque de ce terrain houleux, J'entendais sa musique graver l'indélébile. Au bout de mon périple, de la pierre abîmée S'échappait un murmure aux accents d'éternel C'est un filet de voix qui faisait résonner La beauté absolue d'un cœur à mon échelle...



Poème posté le 16/07/12


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.