Accueil
Poésie libre / Qu’est-il arrivé ?
              
Poésie libre / Qu’est-il arrivé ?
         
Poésie libre / Qu’est-il arrivé ?

Qu’est-il arrivé ?
par Poesie Flanante


Au loin, dans mes souvenirs, trainent les images d’un miroir légèrement bousculé par l’étrave d’un navire dont les roues à aubes brassent énergiquement l’eau des glaciers environnent. Les rives helvètes, de Genève jusqu’aux hauteurs de Vevey où le bruit régulier d’une canne tourbillonnante raisonne encore, voient débarquer des hordes de touristes d’été en quête de bien-être. Ont-ils en tête le chemin parcouru par les Ombles Chevalier qui ont préféré délaisser les lacs d’altitude pour venir frôler les berges du château de Ripaille, ancienne résidence des ducs de Savoie, chartreuse dominée par la Dent d'Oche ? Je verrais toujours les gentianes bleues, calices pour abeilles butineuses, se prélasser au soleil accrocheur d’un pic étonné d’un tel couvre chef. Je ressentirais toujours le perceptible frisson d’un matin qui se lève à l’horizon de la petite mer douce, voilée dans les brumes vaporeuses, lorsque le clapotis parle aux chèvres d’un petit village de montagne, portant le nom « Les Lindarets », qui s’éveille peu à peu en sortant paisiblement des frimas que la glace conserve. Chemin de tendresse tracé par les sabots trainants d’anciens savoyards en partance, comme jadis, vers les pâturages d’herbes grasses où les pieds-de-lion foisonnent en été simplement pour rivaliser avec les étoiles argentées lors de nuit bleutée par le halo d’une lune rousse. Ces images sont-elles sur la route du déclin lorsque peu à peu fond la glace d’un géant au pied d’argile ? La noirceur des carottages préservera-t-elle la richesse d’une ville, celle de nos soifs ? Tout se mêle, se mélange dans des tons abstraits ! Le noir des fumées, le blanc des neiges qui s’assombrissent à cause des chevaux de feu, des navires qui accostent sur les berges Helvètes et des touristes souriant, flashs en mains, pour une photographie qui finira par jaunir dans un tiroir, sans formica, sans âme non plus. Qu’est-il arrivé ?

La poésie n'est pas faite que de versification, elle se trouve aussi parfois au sein d'une prose, dite poétique, ou de toute autres formes d'art, comme un oratorio. L'un de ce genre musical à été mis en scène pour fêter la Loire et deux poètes Ligériens, Michel Chaillou et Yves Cosson. Un moment de bonheur que j'ai eu le privilège d'avoir, en assistant à la première mondial de "Loire au Cœur" organisé par l'académie littéraire de Bretagne et des pays de la Loire. <br />


Poème posté le 22/03/17


 Poète
Poesie Flanante



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.