Accueil
              
         

La haine
par Edaflor


Pour certains elle est une mondaine Pour les autres elle est une peine La haine naît de l’amour Que l’on veut éternel Qui file de beaux jours Et bat aussi de l’aile Son ambition n’est qu’une pure fiction Jugée de n’être qu’une malédiction Elle se nourrit de maux et se fond en serments Elle fait mourir le temps des sentiments cléments Pourtant, elle rassemble les gens Et les départage tout autant Que faire face à cette haine quand elle n’est que colère Surtout ne pas répondre à son appel de guerre Elle est une crédibilité Qui se joue à coup de dés Il lui faut des devises Qui arbitrent et divisent Pour couler de beaux jours Pour un simple parcours Le son de sa beauté n’est que pure chimère Qui n’a ni ventre et n’a ni mère Ce choix que l’on s'ordonne De vouloir à tout prix des tonnes De choses, de rien qui ne nous appartient Que l’on croyait si bien Elle a dans son champ de vision des hordes D’humains qui se déshumanisent et distordent L’horizon des fleurissantes moissons La haine, entente parfaite du frisson Rival qui meurtrit les nations Qui n’ont rien plus rien à dire Ni même…à maudire… La haine Chaos, ne l’aborde jamais Préfère à lui, te dire…j’aimais…



Poème posté le 01/02/13


 Poète
Edaflor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.