Accueil
              
         

Patient zéro
par Theofordope


Incompréhension Naissant au sein de ton cœur, Empoignant tes artères Je suis une douleur Au creux de tes reins. Tu y as vu une différence, J’y ai vu un cratère. Mes filaments noirs En couples homologues Se brisent dans la rue. Je chante quand tu t’étonnes Quand tu tâtonnes je m’écrie « Ô joie », incroyable frénésie J’aime ce qui gronde, Ce qui danse dans l’ombre, Enfant de la politique Je tête le sein de la justice. Peur Je suis la sueur froide La goutte d’eau qui coule Le long de ta tempe. Je m’installe inconscient Irradie des images Censure des pages. Et je me délecte Des différences abjectes Des métisses, des sectes Des clans, des bafoués Des hérétiques brûlés Sur le bûcher des injuriés. Je ronge ton foie, alors tu bois. Et puis Vint la terreur nocturne, Qui te réveille dans la nuit Qui, impassible, grandit. Froideur à l’aube, horreur un jour. J’appellerai ma mère Haine Sens-tu Colère ma main droite ? Sens-tu Folie ma main gauche ? Sens-tu Violence mon arme ? Dans la rue tu seras mon prophète Endoctrinant les vices, le mal-être Je deviendrai l’épidémie La tombe de la patrie. Je serai la guerre civile Qui déchirera les familles. Et lorsque tes pupilles seront rouge sang Lorsque tu auras poignardé l’innocent Lorsque tu auras armé tes enfants Lorsque tu auras craché à la gueule des perdants Tu pleureras des larmes d’argent Et moi je me nourrirai de ton appétit incessant.

cherchez à comprendre les différences voilà ce qui me semble être la base. ( ps: si fautes il y a merci de me le dire en privé je corrigerais avec plaisir merci^^)

Poème posté le 02/02/13


 Poète
Theofordope



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.