Accueil
              
         

Egrégaire
par Frankvassal


Quand ces mous de Panurge, la bave aux commissures, En meute vengeresse, ivres de vanité Réclamant leur obole et de leur droit si sûrs Nous abreuvent un peu plus de leurs cris affectés Quand s'enflent le courroux, les haines ordinaires Faut-il par atavisme, hurler avec les loups? Ou bien , raison gardant, posément s'y soustraire Le choix parait aisé à la vue de ces fous. Je reste quant à moi en marge de l'ennui A me faire l'avocat d'un diable prétendu Indépendant et sourd quand sonne l'hallali Et fuyant les vautours qui réclament leur du



Poème posté le 13/02/13


 Poète
Frankvassal



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.