Accueil

Orphelin
par Antigone


Je suis venu dans une étable, Un lit de paille, une litière, Dans cette vie abominable, Entre les genoux de ma mère. Abandonné sur le chemin, Comme un paquet qu’on a jeté, Aucun secours, aucune main Ne sont venus me délivrer. Enfant du doute et de la peur, Dans le bourbier des marécages, Je n’ai connu que la douleur Et la colère des orages. Entre les murs d’une prison Ma vie ressemble aux feuilles mortes Quand on les piétine à foison Tandis que le vent les emporte. Mon dieu, mon dieu, que t’ai-je fait Pour mériter tant de misères ? Aurais-tu oublié, qu’hier, Dans une étable, tu naissais ?



Poème posté le 19/04/13


 Poète
Antigone



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.