Accueil
           
       

Excipit
par Pampelune

Highslide JS
par Louis


Le lit de la conscience est bordé de magnolias. Ses drapés sont dégoulinades orange et bleues. Quand verrai-je se lever l’orange bleue d’Aragon, Réincarnée en un si puissant soleil ? L’on oublia Tellement vite, pendu par le fil temporel, les banlieues Où l’être et la mémoire vadrouillent. Les dragons Tapis, engourdis, dont les naseaux expirant l’incendie, Nous réchauffent au sinistre. Les ronces ont pris la cage Autour du berceau. L’enfant dans la conscience a peur. Son Eden a perdu la vie. Les maux, ô les mots, ont-ils grandis De froid ? L’effroi est-il trop gros ? Gels ou brasiers trompeurs, Font la brûlure pareille. Et la buée, et le reliquat du cœur. Page Vitale, résidus, cellulose dissipée. L’hiver de la bouche est l’O Des yeux jeté au coin ; l’âme rencognée comme une auto punition. Les tournures, les paragraphes d’un livre anonyme Se déploient autodidactes. Ils sont l’histoire éponyme Qui ne raconta jamais personne. Devinera-t-on l’ascendant de ces sons absents éclos, Sur l’indéfini qui raisonne ? La finition Brodée, une ponctuation bien choisie, était surprenante… Elle a cramé sans avoir régulé, Le récit, virgule. Le mouvement pendulaire a reculé, Mais les années, vieillesses entreprenantes, Ont saisi au vol tout souffle extérieur au sommeil. Petite Mort décompte : 3,2,1, partez ! La course est terminée. Une mimine serr’ l’autre… quelqu’un va rêver. Merveilles Du dodo laisseront entendre une mer, un reflux (in)déterminé… L’écume des jours, Ce rappel aux bleus, toujours. Un bruit de succion.



Poème posté le 24/05/13


 Poète
Pampelune



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.