Accueil
           
       

Sadness
par Salus

Highslide JS
par Mayor


Là, comme un chien, dans un coin de ma vie, Des derniers sangs l’espérance ravie, Je songe au temps béni de mon bonheur, Ce doux passé suave au goût de fleur. Et comme un chien sur son ennui bavant Je soupire à ce fantôme d’avant Car sans collier cette chaîne est la pire ! N’en vient à bout, qu’en retrouvant le rire, Le rare œil vif, le cœur insoucieux Du vieil enfant qui tient la clef des cieux. Si, ne brisant cette attache impalpable, Je saute au fond du plus noir de la fable, Tel que Nerval, tristement répandu, Tel que Nerval, je finirai pendu.



Poème posté le 29/05/13


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.