Accueil
Poésie libre / Les fils d’Ariane
              
Poésie libre / Les fils d’Ariane
         
Poésie libre / Les fils d’Ariane

Les fils d’Ariane
par Salus


Tel que l’oiseau quitte sa branche, Une alse preste, envol d’esprit, Du ciel où l'enfance s'inscrit, Dépose ses mots sur ta planche ; Y verrons-nous couper le pain Au levain de sourdes histoires ? Me revient, sous des balançoires, Ce parc, la nuit, sans un copain… Je dédie, autre souvenance, A ma sœur qui de passé n’eut, Si son fantôme reconnut, Improbable, une connivence : Un ciel d’eau, la flaque aux reflets, J’ai toujours bu, devers Saturne, Comme en une funéraire urne, Les longs et liquides pamphlets… Je dirai, pour finir d’en rire, A toi qui m’écoutant ne vois, De mes sens aigus ou grivois, Qu’un pauvre et plat désir d’écrire : Le passé que j’invente est vrai S’il ne te donne des idées, C’est - tes muses intimidées - De fuir un fil que je suivrai !



Poème posté le 02/08/17


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.