Accueil
Poésie libre / Politique des religions
              
Poésie libre / Politique des religions
         
Poésie libre / Politique des religions

Politique des religions
par Salus


Comme il est, par décret, plus qu’infiniment bon, Et qu’à ce point ses desseins sont impénétrables - En comprendre un iota, c’est du ressort des fables - Le crédule est hélas, de la farce, un jambon ! Au Vatican plein d’ors, sous de vastes érables, Comme aux palais de rois où l’imam, à l’ambon, Rassemble les esprits du peuple à l’abandon, La parole sacrée ouvre aux voix formidables De la crainte enfouie et de l’espoir abstrus Qui chantent au-dedans de nos âmes naïves, Sirènes, faux-semblants d’espérances natives Coloriant le vide avec des aplats crus ; Et pendant qu ici-bas notre seul temps s’échappe, Pour de pieux margoulins, l’humanité s’écharpe !



Poème posté le 04/08/17


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.