Accueil

Le Majestueux
par Epervier


L’immensité où la vision est éternelle. Souffle invitant, le plaisir d’une solitude. En profiter grandement, silence magique. Un corps nouveau caressant le vent d’amitié. Sourire qui m’interpelle, les bras en croix. Yeux clos pour mieux apprécier l’instant. L’immensité, un écrin jalousement gardé. Quel plaisir ! Être séant, l’océan. André, épervier



Poème posté le 11/08/13


 Poète
Epervier



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.