Accueil
              
         

La flamme
par Edaflor


LA FLAMME Flamme étincelle Essence d’une acuité des sens Encens, lumières et clairvoyance Conscience d’une veine fait à la peine Émorfile dans sa chaire si saine En débris de l’arme un aurore Aux horizons maculés d’or Flamme lumière Le clair obscur d’une lune pleine Échange un ballet de feu et traine Nos corps entrelacés au coeur D’abîmes controversés qui meurent De n’avoir pas su écouter Les doléances endiablées Flamme stérile Elle se fourvoie en esprit roi Plus haut plus beau qu’il n’est en droit Encourage ses vœux implicites En des Paters insolites Faisant de toi la pècheresse Qui déclencha l’ultime caresse Flamme d'espérance Si noir est le tableau des sciences Qui nous donnait pourtant cette chance D’entrevoir et croire en la paix Qu’une flamme du désespoir ne naît Près d’un bouquet un soir de lune Sur un trottoir couvert de brume Flamme salutaire Pourquoi, se compliquer la vie Pourquoi, se chercher des envies Affamées de tourments, cruels Offenser, l’esprit d'aucune aile Quand attend l’éclat de nos âmes Qu’à l’infini veilla en nous… La flamme Edwige Floris

La flamme est une des premières pensées de la conscience pour l'humanité où les actes furent lourds de conséquences car elle put être à la fois un brasier d'obscurantisme comme un esprit rédempteur.

Poème posté le 01/09/13


 Poète
Edaflor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.