Accueil
              
         

La flamme
par Storax


S'écartent devant Les nocturnes La flamme régit les diurnes Du levant L’ange ainsi que l’homme de saturne Nous l’apportent Par la grande porte Le vrai comme un acquis Nous passons dorénavant Car tant importe Le juste pas est requis Le dévouement n’est pas du vent



Poème posté le 16/09/13



.