Accueil
Poésie libre / Face cachée
Poésie libre / Face cachée
Poésie libre / Face cachée

Face cachée
par Alex


Ou est le vide ou est le sombre. Mais chaque essai d'ouvrir les yeux Me force à calculer le nombre Des anges qui cachent hautement aux cieux. Et tout le reste est un non-sens, L'entrelacement d'idées précaires. Même le théier qui bouille, je pense, Commet son bluff dans ce poker. Et si je passe le seuil, la ville Devient une pleine boîte de doutes, Peut-être, une pelote de fils Qui, pour les autres, sont des routes. Quand je me plonge dans ce chaos - Un monde que représentent mes yeux - C'est mieux que je sois K-O Pour calculer les anges aux cieux. Si tout est prédéterminé Par le non-sens, pas par moi, Donc, nul ne peut illuminer De sa manière les émois. Avec mon habitude étrange, Je ferme les yeux comme un rideau : Je peux croire que tous les anges Sont descendus derrière mon dos.



Poème posté le 21/08/17


 Poète
Alex



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.