Accueil
Poésie libre / Aquilon
              
Poésie libre / Aquilon
         
Poésie libre / Aquilon

Aquilon
par Salus


Le vent qui roule ! Avec ma pensée, ouvre un autre monde. Le vent défile à la nue arquée où mon œil fou sonde. Dans le profil des nuages bas, griffé des airs frais, File un vieux rêve, et file la mort : les deux me sont vrais. Tout est silence, en dehors du souffle émouvant de vie Qui secoue une étendue, et siffle, et gifle à l’envie.  Le vent nous vient d’un cosmique échange, au chaud, du soleil, Ou froid, d’un ange à l’aile transi - un pauvre ange vieil - Mais ni cruel, ni méchant ni bon, mouvement, feu, force ! Il est pareil aux pures chansons d’une âme retorse. Soufflez, zéphyrs ! Que vos tourbillons raniment le jour. Forcez, blizzards ! Il n’est rien tant qu’aime Eole jouir ! Dans l’univers, la voie est dans l’air levé des bourrasques ; Comme, cascade, à la chute épique, on aime tes vasques, Comme l’on aime une ample bouffée, aux mufles épais, Et les pâtis, quand le temps passe, immense… Et c’est la paix.



Poème posté le 03/09/17


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.