Accueil
Poésie libre / Un été raté
Poésie libre / Un été raté
Poésie libre / Un été raté

Un été raté
par Claudel


Tu t’amuses à voler tout ce que j’ai; Tu t’amuses dans les bars et les ruelles; Tu t’amuses sous des lunes infidèles; Tu t’amuses comme une louve enragée. L’été se meurt; l’été s’en va… mal été. M’aimeras-tu ? M’aimes-tu ? M’as-tu aimé ? L’amour se meurt, l’amour s’en va… bien raté. Pourtant on a vécu d’eau fraiche et d’amour; On s’est aimé sous les lunes romantiques; On s’est aimé dans des ruelles mythiques; On s’est donné l’un à l’autre pour toujours. L’été se meurt; l’été s’en va… mal été. M’aimeras-tu ? M’aimes-tu ? M’as-tu aimé ? L’amour se meurt, l’amour s’en va… bien raté. Tu seras la voleuse de l’un, de l’une; Tu seras la nuit infidèle sans lune; Tu seras une fille de rue sans âge; Tu seras une louve qui pue la rage.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / septembre 2017

Poème posté le 20/09/17


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.