Accueil
           
       

Scarification
par Salus

Highslide JS
par Mayor


Scarification On s’affaire, il fait chaud, le fournil familier Luit ; mais que dehors, si noir, bruisse, Qu’un chien se lèche l’entrecuisse, Et toute une nuit vit, là-bas, dans le hallier. Au creux secret du four, sous la voûte de brique, S’endort et lève un rêve épais, Cent petits dômes circonspects Agités savamment d’une chaleur tantrique. La lumière est anhydre, à peine un rougeoiement ; A cette intimité d’alcôve, Torride ovoïde où se love La pâte, s’éveillent des levains lentement… L’alchimique et gazeux processus continue : De ces ferments vite abolis, Au caramel que tu polis, Feu ! tout est de science où ton âme sinue. Le confort, le calme et la paix, le bien manger, Semblent être image épinale, Font oublier la faim banale Et la peine du boulanger !



Poème posté le 03/02/14


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.