Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Aimer le difficile
Poésie libre / Aimer le difficile
Poésie libre / Aimer le difficile

Aimer le difficile
par Madykissine


Nous, À peine mis debout, Avons été peu fous, Tant de raison partout, Plus de trop que beaucoup Pour savoir ce qu'est tout. Nous nous sommes aimés Un peu, souvent trompés De présents dépassés En mettant bout à bout Les sujets, les objets, dans le vide au milieu Comme des dominos, points noirs trous de nos yeux Mais de verbe jamais dans le creux de nos mains. L'incréé suffisait à rêver lendemains Mais, des statues de sable au midi de l'été, L'océan de la vie, gonflé de liberté N'aime pas l'immobile. Quand Le premier mot vivant Parla contre le vent, Le ciel, indifférent Sourit, laissant devant Passer le sentiment. L'âge de la chaleur, sans qu'on s'en aperçût, Confondit la lumière, au zénith, et l'esprit Avec, de deux silex, l'éclair blanc maîtrisé Faisant du minéral, à jamais, son allié. Ne peut s'imaginer ce qu'il fallut de temps Au monde pour que vînt le premier élément Portant le souvenir intime du néant Les outils et le cœur, la mort, l'enfantement D'une histoire indocile. Mais Le présent serpentait Déguisé d'imparfait, De toujours, de jamais, De songes, de regrets. L'animal avançait En imitant le loup Dans la grande forêt Prudent, sachant le goût Des moutons, des gorets... La blonde allégorie disparaissait, le soir, Couchant au même lit le cœur, si bel avoir Le corps tout épuisé, souffrant d'autres secrets, Qui mimait dans la grotte un paisible galet Mais la crainte, en ces lieux sombres, s'éternisait De ne jamais revoir le jour et ses bienfaits En ce grand domicile. Si L'amour est envahi De lois et d'interdits Peut-être, d'alibis, De non-dits incompris, De chemins infinis... L'homme est la question Devant l'immensité, Qui se croit un lion Quand il est écouté. Son ombre fait un pas qu'il quitte, dépité, Pour découvrir ailleurs un domaine fleuri De promesses, de joies. L'oubli fait-il aimer L'inconnu que l'on voit dans ce regard posé Sur soi, quand la nuit tombe avec brutalité ? Minuit sonne déjà. Le bonheur est parti Dans son pays tranquille. ...Dans son pays tranquille. Sur la musique de Chico Buarque, O que será 2015 Muse à musique, vol.2 – ISBN 9782919390328

Amicalement à vous, <br />
MK<br />
<br />
<br />
29 octobre 2017


Poème posté le 29/10/17


 Poète
Madykissine



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.