Accueil

Renaissance
par Aodren


Latente et malheureuse Est l’attente valeureuse… Je suis assis, patient Posant pourtant des pas, Des faux départs, conscient De ne plus être là. Je pense aux inhérences A ces terrains glissant Qui par jeux d’adhérences Me rendent vieillissant. Décadences splendides, Des chutes abyssales, Déchu des rangs candides Et paré d’habits sales, Je suis maître des heures ; Du sable qui s’écoule Sur mes lettres, ses leurres Aux embruns de la houle Je me lève, c’est l’heure ! Heureux que le sort ait, Par sa grande clémence Pris soin de m’essorer Avant la transhumance. Premiers pas indécis Quelques rires imbéciles L’horizon s’éclaircit D’un battement de cils…



Poème posté le 27/02/14


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.