Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie libre / Un mariage en grandes pompes funèbres.
Poésie libre / Un mariage en grandes pompes funèbres.
Poésie libre / Un mariage en grandes pompes funèbres.

Un mariage en grandes pompes funèbres.
par Ann


De la laine des brebis d’un berger du village, une princesse fit une paire de chaussettes qu’icelui porterait le jour de ses noces. Mais la jeune fille rêvait à ce crapaud lui coassant des serments courtois. Les doigts de la belle se troublaient de ce cœur épris tant et si bien que la tricoteuse fit une chaussette à rayures blanc et bleu et une autre à rayures bleu et blanc. Le couple n’allait point de paires mais le berger tout à sa Pierrette, n’y vit rien. Il alla donc à l’autel dire oui à sa promise, avec à ses pieds les chaussettes si mal assorties. Mais les amours éphémères rendirent la vue à l’époux. Il en garda une comme bas de laine pour jeter l’autre en peloton que sa femme récupéra sous sa paillasse se disant que ce lainage tombait à point pour astiquer les étains. Las, le berger mourut d’une mauvaise fièvre. Toutes les économies y passèrent. La veuve fort dépourvue, fit du bas de laine et de son chiffon à reluire, une seule pelote dont elle tira un bonnet chiné réunissant enfin sous un seul pompon les deux chaussettes de la princesse.



Poème posté le 14/11/17


 Poète
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.