Accueil
           
       

Cruauté
par Salus

Highslide JS
par Mayor

Huile; au commissariat


Toujours huant, les pauvres chats Qu’on a cloués dessus les portes Ressemblent, morts, des amours mortes, A ces pardons que tu prêchas… Tu, dans tes supplices emportes, Occultant tes frères si las, Leurs Charybdes et leurs Scyllas Et le malheur des amours mortes ! Sur des kilomètres de croix, Pour racheter leurs fautes fades Mouraient de mains romaines trois Cent mille esclaves, camarades ! L’histoire ne retient que rois ; Mais la camarde erre en ces rades … Comme l’estran des amours mortes, Les chouettes, sous les huées, Se retirent, enfin tuées, Ailes en croix. Fermons nos portes.



Poème posté le 18/06/14


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.