Accueil
           
       

Circée
par Salus

Highslide JS
par Mayor

huile


Circée Comme Van Gogh au Golgotha, Au décalogue des ors fins, Gardé de dogues et d’orfraies, D’ogres en fraie à noire glotte, Descendons l’orgue rogue où guette, De ces sons bas, graves et lourds, Tapis dans la note qui roule, Le gai poison de ce muguet ! Cette fleur volage s’enroule, En fragrances persanes d’un blanc Qu’un peintre au génie ample enflamme, Cintre en volutes de velours. Ainsi des couleurs et du bruit, Le sang lent de la rime incisée, Ainsi le sel blanc de midi, Lancinant de chaleur immiscée… La circée absorbe les songes De ces fleurs et de leurs futurs, Goules, follets et noirs sulfurs, Messie, augure et sales anges !



Poème posté le 07/07/14


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.