Accueil
              
         

L'été
par Evemarie


Le vin faisait ses effets. Sa main me caressait J'avais le sexe qui gonflait Entre ses doigts qui me palpaient L'heure et le jour s'évanouissaient Le bruit de la rue se dissolvait Le goût du fromage bien fait Coulait dans mes jarrets. Elle riait et se moquait De notre ivresse qui s'engourdissait En propos inconsistants et niais Alors que ma verge bandait. Et puis l'heure tournait Mon poème tout à coup divaguait C'était l'heure de fermer le cahier De rejoindre le lit défait. Un moment radieux et discret La volupté dans mon ventre naissait Alors dans ma chair, je la désirais Je m'enfonçais dans son corps parfait. Paco R le 20 août 2013



Poème posté le 08/07/14


 Poète
Evemarie



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.