Accueil

Ma voisine.
par La veuve noire


j'ai tracé au crayon les courbes pures, ses poignet d'amour, son visage rond. elle est si belle je suis hypnotisée même ensorcelée par ses yeux de miel elle a 40 ans des rides et la beauté je ne fais que la tracer elle, son corps s’écriant Un corps silencieux pourtant j'entend les milles aveux De son enfance et ses aventures de ses ratures et sa plaisance Alors pour l'aimer encore de tout mon corps j'ai tracé au crayon les courbes pures de ses poignet d'amour et son visage rond

pour toutes ses femmes magnifiques en rondeur.

Poème posté le 27/07/14


 Poète
La veuve noire



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.