Accueil

Montagne
par Candlemas


L'arrête rocheuse griffe la main tendue Qui la saisit pourtant sans craindre le tranchant De la pierre aiguisée qui tend ses traîtres crocs Mesurant chaque faille d'un œil aquilin Harponnant son aplomb, faisant corps au glacier Pied à pied le grimpeur se rapproche du ciel D'éperon en saillies il dompte la montagne Repousse un peu plus bas l'ivresse des hauteurs Au mépris de la chute à l'affût d'un faux pas La verticale aiguille irritée du défi Entrave sans succès l'opiniâtre escalade De ce tenace insecte accroché à ses basques Dans un souffle il se hisse à la plus haute cime Grisé d'inaccessible inspirant l'air des dieux Il plante ses couleurs dans la face enneigée Puis redescend laissant comme témoin sa trace Et d'un pas de géant vers la vallée docile S'en va reprendre élan vers de nouveaux sommets



Poème posté le 26/08/14


 Poète
Candlemas



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.